Aller au contenu
Le Festival

Le Festival

2022 un excellent millésime

Du

La fièvre est tombée, le temps du bilan est arrivé, notre treizième festival a été couronné de succès.

Un peu particulier ce rendez-vous de retrouvailles après trois années de disette. Très spécial aussi de mettre sur pied ce nouveau festival, le premier sans la présence de Claude Monfrini notre président créateur, rejoint peu avant le Festival par Brigitte Weibel, créant ainsi un grand vide dans les rangs de A2MW. 

Mais comme nous tenions à cette treizième rencontre de la musique mécanique nous avons tenu !

Une préparation menée tambour battant par notre petite équipe, toujours soudée et toujours bien entourée lors des grands événements comme nos festivals. Le treizième n'aura pas dérogé à la règle.

Le concert du vendredi a été dédié au souvenir de Claude Monfrini. Son fils Manu à la manivelle de l'orgue "Petit prince" de son père, entouré de Jean Galliath à la clarinette et de Jean Marc Puigserver à l'accordéon ont offert un magnifique concert Klezmer, l'émotion suscitée a été forte et le plaisir de se rappeler les grands moments des festivals au rendez-vous d'un public heureux de se revoir. Du monde dans les rues dès le samedi, après l'inauguration officielle. L'exposition de Jean Juphard ne désemplit pas et le bis du concert Klezmer fait le plein à l'Arthuss. La soirée est animée par les tourneurs,  rires et participation de tous souligenet que le plaisir est complet.

Dimanche matin la messe des tourneurs est l'occasion d'une belle cérémonie. A la sortie le soleil,  un incontournable de nos festivals salue le public venu à la rencontre des tourneurs. Des rues animées, des places ombragées servent d'écrin à de jolis moments partagés entre tourneurs et amateurs de refrains autour de l'orgue de barbarie. A l'église St Laurent, Antoine Duperray et Bernard Guion proposent un concert où les spécificités des orgues de barbarie de hauite qualité viennent au service d'un programme éclectique, des morceaux classiques, des musiques de films enchantent une assistance conquise. Ce rendez-vous précède le départ de la traditionnelle parade finale du festival. Un véhicule ancien ouvre le cortège qui rallie lentement la place des fêtes ou les festivaliers de 2022 font un ultime tour de piste. Le maire de Wintzenheim et le Président Persigan remercient tout les tourneurs de cette présence une fois de plus réussie, sous le regard et le sourire des tous les bénévoles, heureux d'avoir une nouvelle fois assumé et mené à bien ce rendez-vous de musique mécanique.

Liés